ERP : entre standard et spécifique, un équilibre délicat
Publié par IxeX Solutions ERPil y a 21 mois
Ludovic TICHIT, JDN Solutions

Un développement spécifique est toujours à envisager.

Christophe Raymond et Marie-Thérèse Gauron

Déployer un ERP est toujours une aventure semée d'embûches pour une entreprise. Entre paramétrage, fonctionnalités standard ou développements spécifiques, les choix ne sont pas toujours évidents. 

 

Depuis quelques années, le progiciel de gestion intégrée (ERP) a trouvé sa place dans le système d'information des entreprises. Le nombre d'éditeurs sur le marché, aux côtés de géants tels que SAP ou Oracle, en est une preuve.

 

Mais décider de déployer un ERP n'est pas une décision à prendre à la légère. Tout est une question d'équilibre entre adaptabilité du PGI au métier, paramétrage et développement spécifique. Conserver la tête froide est une qualité indispensable tout au long du projet.

 

Avant d'envisager tel ou tel éditeur, la première étape est d'analyser ses besoins en profondeur. "La réflexion projet doit être menée très en amont, explique Christophe Raymond, directeur technique de Cegid. L'aide d'un consultant ERP spécialisé dans le métier de l'entreprise est dans ce cas très précieuse"...

 

Une analyse partagée par Marie-Thérèse Gauron, présidente du club utilisateurs PeopleSoft. Qu'elle édulcore pourtant partiellement : "l'ERP est un changement profond dans l'entreprise. Il répondra aux problèmes rencontrés d'une certaine façon, qui ne sera peut-être pas celle que les responsables du projet avaient envisagée."

 

Sans pour autant aller jusqu'à demander à l'entreprise de s'adapter seule à l'ERP, ses responsables doivent bien prendre conscience que certains processus ne pourront rester tels qu'ils étaient auparavant. Et plus le choix de la solution sera pertinente, moins l'adaptation nécessaire sera importante.

 

Entre grand ERP généraliste nécessitant de gros investissement en développements spécifiques et un petit logiciel métier, parfaitement agile mais incomplet, quel chemin prendre ? "Cette question est de moins en moins d'actualité, constate le directeur technique de Cegid. Une dichotomie devenue obsolète avec l'apparition de PGI modulaires et verticaux qui offrent une approche intermédiaire"

 

Dans tous les cas, ne serait-ce que pour l'interfaçage avec le reste du système d'information de l'entreprise, "un minimum de développement spécifique est à envisager", estiment d'une même voix Christophe Raymond et Marie-Thérèse Gauron

 

"Mais un ajustement est nécessaire dans le développement d'un spécifique, poursuit la présidente. La compléxité étant d'atténuer la portée du progiciel".


Mais là aussi, selon Christophe Raymond, des solutions intermédiaires peuvent être envisagées : "de nombreux éditeurs proposent leur propre plate-forme de développement, généralement disponibles chez les intégrateurs également. Les développements spécifiques ne seront alors pas une contrainte que cela soit pour la maintenance ou lors d'une montée de version par exemple".

 

Quoi qu'il en soit, il n'existe pas de solution toute faite. Pour Marie-Thérèse Gauron, "le déploiement d'un ERP est personnel à chaque entreprise".

 

Pas de commentaire. Soyez le premier à poster ;-)

Ouidata
Descriptif bientôt disponible. Français
Ouibip
Descriptif bientôt disponible. Français
Ouifresh
Descriptif bientôt disponible. Français
Ouiconsult
Descriptif bientôt disponible. Français
Ouicompta
Descriptif bientôt disponible. Français